BULA ! Bienvenue aux FIDJI !

Fidji2

Les Fidji, avec ses archipels parsemés de lagons éblouissants et de coraux fluorescents ont toujours fait partie de ma liste des destinations à voir absolument, et ce malgré le fait qu’il s’agisse d’un des lieux les plus visités des îles du Pacifique. J’étais donc consciente d’arriver dans un endroit au tourisme surdéveloppé, mais avec un peu de préparation j’ai pu passer un merveilleux séjour dans mon petit coin de paradis terrestre!

La première étape quand on décider d’aller aux Fidji, c’est de choisir une île. En effet, les Fidji c’est plus de 300 îles habitées, toutes plus attirantes les unes que les autres, hé oui rien que ça! Il y en a vraiment pour tous les goûts. Viti Levu est la plus grande. C’est là que se trouvent les deux aéroports et les hôtels abordables, ce qui représente une option viable pour les budgets serrés.

carte

La capitale touristique de Viti Levu est Nadi, proche de l’aéroport international. En sortant du terminal, j’ai pu faire le trajet avec un local qui m’a coûté 3 à 4 fois moins cher qu’avec un taxi régulier, et qui m’a fait faire en prime un petit tour du marché de Nadi, où j’ai pu acheter un maximum de denrées avant d’embarquer pour mon île à moi.

Comme je vous disais, la majorité des hébergements pas chers des Fidji se trouvent sur Viti Levu, à Nadi notamment, et en traversant la ville on comprend très vite pourquoi. De nombreux complexes hôteliers réservés occupent la totalité de la côte, dénaturant totalement le paysage et les plages, qui sont bien loin des cartes postales qu’on imagine en pensant au Fidji. J’ai passé une nuit à Nadi avant de reprendre mon avion et je suis bien contente de ne pas avoir passé mon séjour las bas. J’aurais vraiment été déçue.

Que faire à Nadi ? Une promenade pour une immersion dans le « vrai » Fidji, et le plein de courses au marché pour bénéficier des tarifs locaux avant d’embarquer pour votre île où les prix flambent (5$ pour une bouteille d’eau!).

Mana Island : Plages de sable fins & Infinity pool

fidji1

Pour ma part j’ai choisi l’archipel des Mamamuca, dont j’avais lu le plus grand bien : sable blanc et lagons bleu sont en effet des mots-clés qui me parlent!
J’ai choisi mon île en lisant pas mal d’article sur le web mais aussi en suivant le lonely, mon choix final se portant finalement sur celle avec les meilleurs deals sur le logements. J’ai donc atterri au Mana island resort qui se situe 30 km à l’ouest du port principal Viti Levu, Denarau.

walkannick

Mana island est divisé en quatre: une partie est occupé par le resort, la seconde par un hotel backpacker et une école de plongée. la troisième par le village local dont la moitié est employée par le resort, la dernière partie est de l’île étant la plus préservée, encore à l’état naturel.

palmier
À l’arrivée, j’ai eu droit au comité d’accueil d’un groupe de Fidjiens chantant l’hymne de l’île, accompagnés au Ukulélé, puis après le check-in dans mon bugalow j’ai fait une petite marche pour découvrir l’île et voir le coucher de soleil. Sur la route je suis tombée sur un tarmac, ou plutôt un champ qui sert de tarmac, à côté duquel des locaux  jouaient au rugby.

J’ai passé les trois jours suivants sur l’île, interrompant mon bullage intensif uniquement pour faire du snorkeling, dormir, explorer l’île et sortir du resort. J’ai d’ailleurs trouvé la séparation entre les endroits un peu ridicule. Le resort étant une propriété privée, il est encerclé par un grillage, et il est « déconseillé » d’en sortir.

fidji3

house

Cela étant dit, un peu de luxe ca fait du bien. Je dois avouer qu’après des semaines à dormir dans un van en Nouvelle-Zélande, j’ai apprécié le site paradisiaque du Mana resort et les journées passées à barboter dans le lagon. Le souvenir le plus mémorable de cette expérience restera le snorkeling sur des coraux fluorescents rappelant Avatar et des fonds marins d’une richesse incroyable.

Où dormir ?

Mana island resort: twin room à partir de 150$/nuit (prix réguliers )
Ratu-kini-backpackers: Dorm à partir de 18$/nuit,  twin room à partir de 85$ (prix réguliers )

Où manger ?
Ratu-kini-backpackers : salade, burgers, plats locaux & animation selon les soirs.

Comment se déplacer ?
Nadi international airport : 20$ local taxi
Port Denarau /Mana Island : 74$USD ( 1way) ( 1H15)

 

 Et vous quelle île allez vous choisir ? 🙂

 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *